Fintech de l’année : beaucoup de talents, mais plus Fin que Tech !

FintechLe 2 février dernier, le pôle de compétitivité Finance Innovation, dont il faut ici saluer le dynamisme et la force motrice, organisait la remise du prix de la FinTech de l’année parmi 8 finalistes.

Les candidats étaient les suivants:

Payintech : Paiement dématérialisé au service des opérateurs du tourisme, des loisirs de la culture et du sport

Evolution Energie : logiciels experts en gestion de l’énergie pour les fournisseurs d’énergie et les industriels

HeoH : Finances sociales. Solution de don sur terminal de paiement

Grisbee : Coach Financier en ligne/ CGPI

Yelloan : Système de garantie Participative constitué auprès d’amis pour faciliter l’accès aux crédits pour ceux qui peinent à y accéder, notamment les startuppers

Easytransac : Paiement sans contact ou classique pour encaisser les CB directement sur smartphones

Treezor : Plateforme de « Bank as a Service »: solution complète B2B de pour gérer l’ensemble de la chaîne des paiements.

Fundshop : Robo-Advising pour aider les investisseurs individuels à optimiser leur allocation d’actifs et sélectionner les fonds en fonction de leur profil.

The winner was… Yelloan, assez logiquement car c’est une solution futée d’utilisation du réseau personnel pour convaincre les banques de la qualité de ses candidats à l’emprunt et leur conférer de la crédibilité.

Le focus est donc clairement sur des solutions clients, mais le terrain de jeu des FinTech/Assurtech se situe aujourd’hui au moins autant sur l’exploration technologique des filières suivantes:

  • Big Data et Internet des Objets (IoT) et leur impact sur le marketing customisé des produits et services, l’évaluation dynamique des risques et de leur pricing
  • BlockChain sur la mise en place progressive de moyens de transactions complexes réalisables en dehors des tiers de confiance classiques (banques, chambres de compensation),
  • Intelligence Artificielle et Machine Learning dans leur capacité notamment à automatiser la relation client en la rendant plus efficace et moins coûteuse.

Les startups dans ces secteurs sont très nombreuses; souhaitons donc que les prochaines sélections soient plus éclectiques pour intégrer ces domaines dont les applications bénéficient au surplus d’un champ géographique illimité.

Article rédigé par Vincent Delpit, AO de PremiumPeers

2017-04-03T15:54:33+00:00